HISTORIQUE

Historique – Natation Vesoul Noidans

 

1897

Création de l'U.S.V., premier club de natation de la ville de Vesoul.

A l'époque, les nageurs de L'Union Sportive Vésulienne s'entraînent dans les eaux du Durgeon !

Il faudra attendre près de 80 ans pour voir la construction de la piscine municipale couverte des Canetons et ainsi augmenter le nombre de licenciés. Rapidement de bon nageurs se font connaître et commencent à monter dans la hiérarchie nationale.

Dans les années 1980 et 1990, "Jeannot" (Jean PERRIN qui nous a quitté trop tôt), devient entraîneur du club qui commence à faire parler de lui. Jean-Paul TRIFIGNY, aidé par Nicole SIMONNEY reprend les rennes : l'USV devient alors meilleur club de jeunes de la région, club ayant eu la meilleur progression durant les dernières années . . .

Jean-Paul considéré à juste titre comme le meilleur formateur de jeune "talents", quitte le club en 1995.

 

 

1983

Ouverture de la piscine de Noidans-Lès-Vesoul, et dans la foulée création de l'Olympique Noidanais 83 (ON83).

Très vite ses nageurs se hissent parmi les meilleurs du département, voire de la région. Résolument jeune, ce club n'a qu'un seul rival : l'USV.

Les championnats départementaux sont le lieu d'affrontements sportifs mémorables et de relais endiablés où chauvinisme et mauvaise foie côtoient sportivité et fair-play !!!.

 

 

1995

Le 15 août 1995 lors de l'Assemblée générale de l'USV, les deux clubs décident de fusionner.

L’ON 83 est en manque d'entraîneur, et l'USV en quête de nouveaux nageurs : le NVN (Natation Vesoul Noidans) est né. La fusion va modifier considérablement la structure du nouveau club créé :

  • Doublement des structures d'entraînement.
  • Doublement des horaires d'entraînement.
  • Augmentation des effectifs des nageurs de plus de 50%.
  • Trésorerie remise à niveau
  • Augmentation du nombre d'entraîneurs

L'avantage apporté d'un point de vue sportif est indéniable, et les bénéfices du rapprochement se font sentir dès la première saison. Des deux clubs, qui pointaient aux 4ème ou 5ème rang régional, le NVN se hisse à la 3ème place, pour finir meilleur club jusqu’en 2005. Les nageurs engrangent les qualifications aux Championnats de France Nationale 3 et Nationale 2.

 

 

1997-1998.

Sous l'impulsion de Cyrille ADAM (1er entraineur professionnel salarié du club), et pour la première fois de sa courte histoire, le NVN qualifie une équipe masculine au niveau Nationale 2. Arrivée à cette compétition 13ème sur 16, l'équipe, qui était par ailleurs la plus jeune, termine à une très belle 7ème place, assurant ainsi un maintien que les garçons ne perdront pas avant plusieurs années.

Certaines individualités se font remarquer, inscrivant leur nom sur la table des records qui sont encore à battre aujourd'hui .Pierre DELOUF va remporter la première médaille lors d'un championnat de France par catégorie d'âge pour le club. Il termine 3ème du 200NL Cadet et signe également un nouveau record régional, parmi les nombreux qu'il a déjà dans son escarcelle.

 

 

1999-2000.

L'esprit de cohésion et de solidarité qui règne au sein du NVN depuis sa création est toujours d'actualité, puisque l'équipe féminine accède pour la première fois à la Nationale 2B et remporte même la compétition ! Sur le plan individuel, de nombreuses qualifications aux Championnats de France par catégorie d'âge sont enregistrées.

 

 

De 2000 à 2002.

Les performances s'accumulent, les records régionaux tombent, à l'image de Clément DELOUF: premier nageur du club à descendre sous la minute au 100 papillon en 2001, il réalise une toute belle performance la même année en enlevant le bronze sur 200 papillon aux Championnats de France Cadets.

2001 signe aussi la réussite de Jérôme SAUGET qui devient le premier nageur à participer aux Championnats de France N1 (100 brasse).

 

 

De 2002 à 2004.

2002 voit le départ de Cyrille ADAM qui a fait monter le club à la 144ème place sur 1200 clubs classés.

 

C'est l'arrivée depuis Reims de Julien DA CONCEICAO, est un nouveau départ pour les jeunes et la politique du club. Malgré cette mise en place difficile, le NVN se hisse au 103ème rang national.

En 2004, Kevin ADAM gagne son billet pour les N1, et Vincent LUIS devient vice-champion de France Minime sur 400NL. Chez les filles, Amélie POIRIER devient la première nageuse du club et du département à franchir la barre de la minute sur 100NL. L'équipe masculine dépasse les mythiques 13.000 points et se classent 2ème de N2A. Pour la première fois, un relais (4X100NL) se qualifie aux Championnats de France Minimes.

 

 

De 2004 à 2006.

Au départ de Julien qui reprend ses études pour être kinésithérapeute, le NVN n'a plus les moyens financiers pour assurer un poste rémunéré d'entraîneur.

C'est alors la rencontre avec Christophe FRERE, bénévole passionné, ancien entraineur dans la région parisienne. Sous son impulsion, le club va continuer son ascension vers les plus haut-niveaux, à l'instar d'Amaury JOURDAIN et Benjamin VERNIER qui vont tout simplement effacer des tablettes les records de Franche-Comté d'Amaury LEVEAUX (ancien recordman de France du 200NL).

Épaulé par les autres éducateurs, Christophe poursuit le travail de formation des jeunes, assuré depuis la création du club, à l'image de Romain VIEL (1993), meilleur régional sur 50, 100 et 400NL ; 50 et 100 dos, et Marie FRERE (1993), 3ème régionale sur 50 et 200NL ; 50 et 100 papillon.

L'attrait pour la natation va en grandissant, puisque les parents de nageurs se jettent également à l'eau. Une section "Maîtres" est créée et fait de plus en plus d'adeptes. On compte sur le retour d'anciens nageurs tel qu'Alain NOIROT. Le groupe des "Maîtres" est entraîné par Michel LACROIX.

 

 

De 2006 à 2010

Christophe FRERE passe la main à Jonathan SIMON, jeune titulaire du BEESAN qui arrive de Toulouse !

Son travail va très vite porter ses fruits avec les révélations de plusieurs talents : Laura BADIER, Benjamin et Théo GOGUEY, Emeline PARTY.

Marie FRERE intègre le Pôle Espoir de Besançon en 2008.

Jonathan met en place, une Section à Horaires Aménagés en partenariat avec le Collège René Cassin de Noidans en septembre 2007. Les résultats ne se font pas attendre : en 2009 et 2010, l’équipe du collège remporte les championnats de France UNSS, à l’image de leurs aînés lycéens en 2002 avec le lycée des Haberges. La formation des plus jeunes est assurée par Amélie Poirier, Aline DINGREVILLE, Jean-Louis FRERE, Marjolaine FIX entre autres .....

 

Aline DINGREVILLE constitue un dossier auprès de la Fédération Française Handisport pour Chloé DENIZOT, arrivée au NVN en 2008/2009.

Le Meeting du LudOlac, est relancé, la traversée du lac (eau libre) voit le jour.

Aline et Jonathan quittent le NVN et s’expatrient en Suisse, à la Chaux-de-Fonds à la fin de la saison 2010.

 

 

De 2010 à aujourd’hui

François Xavier POIRIER devient entraineur principal, toujours soutenu par les nombreux bénévoles. Le challenge pour le tout jeune entraineur : passer du statut de nageur du NVN poursuivant ses études à entraineur souhaitant encore un peu nager car les résultats le prouvent, FX améliore toujours ses performances !

De retour de Suisse et avant de repartir à Millau, Jonathan et Aline aideront le club, le temps nécessaire à Jo de valider le BE2.

En 2012/2013, le dossier Handisport est relancé, laissant entrevoir, cette fois, une participation aux Jeux de l’Avenir et à d’autres compétitions pour Chloé.

 

 

 

Chaque année, les plus jeunes, grâce au travail de leurs entraîneurs respectifs, montrent qu'ils veulent faire mieux, si ce n'est aussi bien, que les meilleurs nageurs, inscrivant une dynamique de travail importante. Mais les résultats n'auraient pas la même saveur si l'on omettait de dire que le NVN fonde depuis toujours la motivation des jeunes et moins jeunes sur un esprit de convivialité, solidarité, fair-play et de saine rivalité.

NATATION VESOUL-NOIDANS